top of page

Les 3 meilleures maniĂšres de quitter son taff en 2024 đŸ’Œ

Alors comme ça, vous Ă©tiez +400 sur notre sondage Ă  vouloir qu’on explique comment bien quitter son taff 🙃#onestpastoutseul.

On va te dĂ©cortiquer tout ça dans plusieurs Ă©pisodes. Alors c’est parti, accroche-toi, on va parler rupture (coeurs sensibles s’abstenir 💔).


En deux mots, tu peux quitter ton taff de 3 façons :

  • la dĂ©mission : tu dĂ©cides unilatĂ©ralement de quitter ton emploi (le “c’est pas toi c’est moi” qu’on te souhaite). Il y en a eu +2 millions en 2023.

  • le licenciement : ton employeur dĂ©cide unilatĂ©ralement que tu dois quitter ton emploi (”ma dĂ©cision est prise). Il y en a eu 900 000 en 2023.

  • la rupture conventionnelle (la rupture co de son petit nom) : toi et ton employeur vous mettez d’accord (”on reste amis ?” tmtc). Il y en a eu 550 000 en 2023.


1. Quitter son taff par une démission


✅ Avantages : tu choisis quand tu pars (tu as quand mĂȘme un prĂ©avis attention), c’est simple Ă  mettre en place (tu envoies ta petite lettre recommandĂ©e avec accusĂ© de rĂ©ception)

😎 Le prĂ©avis c’est le dĂ©lai entre l’envoi de ta lettre de dĂ©mission et ton dernier jour de travail. Sa durĂ©e dĂ©pend de ta convention collective (une sorte de code du travail de ton entreprise, que tu peux retrouver ici). Il est souvent compris entre 1 et 3 mois.


❌ InconvĂ©nients : a priori, tu ne touches pas d’indemnitĂ©s de dĂ©part, ni le chĂŽmage, sauf si ta dĂ©mission est lĂ©gitime (si tu dĂ©mĂ©nages pour suivre ton conjoint, si tu arrives Ă  prouver que ton employeur te poussait Ă  dĂ©missionner et pas mal d'autres situations en expliquant tout Ă  France Travail (ex PĂŽle Emploi). Sinon, pour toucher le chĂŽmage, tu dois attendre 4 mois et prouver que tu as cherchĂ© activement un emploi.


💰 Les sous que tu touches : les seules indemnitĂ©s que tu peux toucher sont : l’indemnitĂ© compensatrice de prĂ©avis (en gros si ton employeur te demande de partir avant la fin de ton prĂ©avis, tu touches une indemnitĂ© pour chaque jour oĂč tu aurais dĂ» ĂȘtre payĂ©), et l’indemnitĂ© compensatrice de congĂ©s payĂ©s (donc si tu avais encore des congĂ©s payĂ©s Ă  prendre, ton employeur te les paie)


👋 Dans quel cas c’est le meilleur choix ? Quand tu as dĂ©jĂ  ton prochain job par exemple. Sinon, on te parle plus bas de la rupture co.


💡 L’info Ă  connaĂźtre : ton employeur n’a pas le droit de t’imposer de poser tes derniers congĂ©s payĂ©s pendant ton prĂ©avis (il faut que tu sois d’accord). Si tu poses des congĂ©s payĂ©s Ă  ce moment-lĂ , ça ne dĂ©cale pas la durĂ©e de ton prĂ©avis mais tu ne toucheras pas d’indemnitĂ© compensatrice pour ces derniers congĂ©s posĂ©s.


2. Quitter son taff par une rupture conventionnelle


✅ Avantages : tu as le droit Ă  une indemnitĂ© de dĂ©part (une sorte de prime de dĂ©part) de la part de ton employeur (youhou) et au chĂŽmage. Tu peux aussi choisir la date de ton dĂ©part avec ton employeur (il n’y a pas de prĂ©avis dans ce cas)


❌ InconvĂ©nients : ça se nĂ©gocie, il faut que ton employeur soit d’accord pour te l’accorder (et ça lui coĂ»te des sous). Prends bien en compte qu’il y a au moins 1 mois de dĂ©lai entre la date de ta rupture co et ton dĂ©part.


💰 Les sous que tu touches : tu as le droit aux mĂȘmes indemnitĂ©s que si tu te faisais licencier, que ce soit pour le montant ou le type d’indemnitĂ©. Pour info, ton indemnitĂ© versĂ©e par l’employeur dĂ©pend de ton anciennetĂ© et de ton salaire. Tu touches au minimum 1/4 de salaire mensuel par annĂ©e d’anciennetĂ©.

Exemple : si tu as travaillĂ© 2 ans Ă  2500€ brut/mois, tu toucheras minimum 1250€ d’indemnitĂ©s


👋 Dans quel cas c’est le meilleur choix ? Si tu ne sais pas encore ce que tu fais aprĂšs, c’est une bonne façon de toucher le chĂŽmage le temps de rebondir 💡 L’info Ă  connaĂźtre : presque tous les RH te diront qu’ils ne font pas de rupture co (mais c’est faux, tout se nĂ©gocie)


3. Quitter son taff par un licenciement


✅ Avantages : tu as le droit Ă  une indemnitĂ© de dĂ©part et au chĂŽmage dans la plupart des cas (on t’en parle plus bas)


❌ InconvĂ©nients : si tu es licenciĂ© pour faute grave ou lourde, tu n’as pas le droit Ă  une indemnitĂ© de licenciement, ni de prĂ©avis. Tu as quand mĂȘme le droit au chĂŽmage (il faut juste avoir travaillĂ© ~ au moins 6 mois). Sache que tu peux toujours contester ton licenciement dans les 12 mois qui suivent grĂące au conseil de prud’hommes si ton licenciement est abusif (donc sans motif vraiment valable)


💰 Les sous que tu touches : dans les autres cas, tu as le droit Ă  une indemnitĂ© de licenciement si tu as au moins 8 mois d’anciennetĂ© dans ton entreprise et potentiellement aux indemnitĂ© compensatrice de prĂ©avis et compensatrices de congĂ©s payĂ©s (expliquĂ©es plus haut)


👋 Dans quel cas c’est le meilleur choix ? C’est pas vraiment un choix 😳


💡 L’info Ă  connaĂźtre : tu peux utiliser ce simulateur pour estimer ton indemnitĂ© de licenciement (et de rupture co)



Photo d'une personne qui quitte son travail

Comments


bottom of page